Mots clé à la une

Organismes liés

Activités de Mr le Ministre

Plan de travail pour approvisionner le complexe d’El Hadjar

La ministre de l’Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, a affirmé à Tébessa qu’un nouveau plan de travail a été élaboré pour les mines de Boukhadra et Ouenza, relevant de la Société des mines de fer l’Est (MFE), afin d’assurer l’approvisionnement du complexe Sider El Hadjar (Annaba) en fer brut nécessaire pour ses activités de production.

Mines de Boukhadra et Ouenza : Plan de travail pour approvisionner le complexe d’El Hadjar

TEBESSA - La ministre de l’Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, a affirmé à Tébessa qu’un nouveau plan de travail a été élaboré pour les mines de Boukhadra et Ouenza, relevant de la Société des mines de fer l’Est (MFE), afin d’assurer l’approvisionnement du complexe Sider El Hadjar (Annaba) en fer brut nécessaire pour ses activités de production.

Au cours d’une conférence de presse animée au siège de la wilaya, la ministre a précisé que ce plan de travail, qui sera mis en œuvre dès aujourd’hui, implique de scinder les travailleurs en trois équipes travaillant chacune 8 heures.

Elle a également ajouté que tous les moyens nécessaires ont été mobilisés pour transporter quotidiennement 7.000 tonnes de fer brut vers le complexe d’El Hadjar, dont 5.000 tonnes de la mine de Ouenza et 2.000 tonnes de celle de Boukhadra pour assurer la disponibilité de la matière première indispensable pour le fonctionnement du haut fourneau du complexe. La ministre a inscrit sa visite dans cette wilaya frontalière à vocation minière dans le cadre du programme d’action du gouvernement et la mise en œuvre des recommandations du premier ministre, Noureddine Bedoui, pour suivre les activités des deux mines.

Elle a également souligné qu’une commission interministérielle a été constituée pour suivre la mise en œuvre de ces instructions et transmettre un rapport à ce propos au gouvernement.

Concernant les créances de la Société des mines de fer de l’Est vis-à-vis de Sider, dépassant fin août dernier, les 4,7 milliards de DA, la ministre a relevé que cette accumulation de dettes est liée au problème de transport de la matière première par camions au lieu de la voie ferrée, objet d’une opération de réhabilitation, assurant que ce problème sera traité "très prochainement" au cours d’une réunion interministérielle avec les cadres centraux et les représentants des deux parties.

Mme Tamazirt a également indiqué que 8 milliards DA ont été octroyés depuis 2017 pour la rénovation du matériel et engins d’extraction de fer dans les mines de Ouenza et Boukhadra pour renforcer la cadence de production et atteindre les objectifs fixés.

La ministre a inspecté, en outre, le déroulement des travaux dans ces deux mines et a suivi un exposé sur leurs activités et les préoccupations posées.